Ton corps / le mien (Lima, 2009)

Portraits, performances et textes inspirés des femmes ouvrières du Pérou.
Théâtre à domicile.

 

La production et l’équipe
Ton corps/ le mien est une production de l’association culturel péruvienne La oveja negra.

Partenaires à Lima
Fondation Prince Claus, Cormin Callao et le Centre Culturelle d’Espagne de Lima.

Quartiers
Los Olivos, San Martin de Porres, Puerto Nuevo (Callao) et Villa El Salvador.

Calendrier
Pré -production: Avril – Mai 2009
Répétitions: Octobre-Novembre 2009 á Lima, novembre-decembre à Madrid, février-mars 2010 à Lima, avril et juin 2010 à Madrid.
Création: Février-Mars 2010 à Lima, Avril à Madrid au Musée National Reina Sofía.

Le projet Ton corps/ le mien a été réalisé à Lima en février-mars 2010. Dans la version péruvienne, Karin Elmore a travaillée de façon décentralisée et créé une pièce dans chaque quartier différent: Puerto Nuevo (Callao), Los Olivos, San Martín de Porres y Villa El Salvador. Elle a travaillée en collaboration avec l’artiste visuelle Susana Torres et avec la chorégraphe Marisol Otero qui a créé la pièce de Villa El Salvador.

Les pièces produites à Lima sont :

“Set (d) de polvo: instalación escénica.”
Mise en scène: Marisol Otero
Direction d’Art: Susana Torres
Lumières: Mariano Márquez
Vidéo: Elisa Arca
Avec: Ana Huallpayunca ,Carmen Rosa Ayma , Ana Rosa Amaro, Zenaida Medrano y Kelly Cóndor

“Eva, musa de la selva” et
“La triple agente”
Mise en scène et textes : Karin Elmore
Direction d’Art: Susana Torres
Lumières: Mariano Márquez
Avec: Evita Gaviria, Mónica Córdova, Wilma Sánchez y Evelyn Azabache
Chanteuses: Jacqueline Mariche y Jazmin Ávila
Theremin et voix: Veronik
Durée: 40 minutes

Cette installation propose un parcours dans la maison d’une femme, Wilma. Le salon, la chambre, la cuisine, l’espace des senses et de la mémoire. Chaque coin a été intervenu, chaque espace contient des objets de la mémoire d’une femme. Le travail sur Eve, est un travail sur toutes les Eves et le transit de l’instinct à la raison, de l’enfance à la maturité, du sauvage à la domination de la nature.

“Mi vida no es un jardín de rosas” / Ma vie n’est pas un jardin de roses"
Mise en scène, textes, costumes et décor: Karin Elmore
Vidéos: Elisa Arca, Karin Elmore et les femmes participantes.
Lumières: Mariano Márquez
Avec: Guissela Arroyo, Yareli Cisneros, Milagros Gordillo, Josselyn Retuerto y Astrid Villarreyes
Durée: 30 minutes

Il y a dans cette pièce une présence importante du monde intérieur de nos femmes, et ce que nous révèlent leurs rêves: la présence de la mer comme une menace, les morts, la violence, la tendresse, la haine, l’amour, la présence constante de la police.

Avec les femmes de Puerto Nuevo, nous avons travaillé de façon particulier, nous avons développée le thème du regarde intérieur et du regarde extérieur. J’ai travaillé à travers des thèmes de la beauté, le plaisir, ce que nous aimions, ce que nous n’aimions pas, et autres thèmes intimes. Les femmes de Puerto Nuevo, ont appris à utiliser des cameras de vidéo et a les manipuler dans l’espace. Les images, parlent de leurs rêves, de leurs envies, elles sont leur contrepoint et leur complément, elle appartiennent à leur univers si vivant et réactive comme proche de la mort.

Dans l’espace, elles manipulent l’action, décident l’ordre des choses et le rapport entre la musique et l’image, avec leur sens aigu du rythme et de l’espace.